Avant Toi - Jojo Moyes



Je crois bien qu'il n'a jamais été aussi dur de faire une chronique d'un livre sans le spoiler.


Auteur : Jojo Moyes
Editeur : Edition Milady
Nombre de pages : 520 pages
Je l'ai lu en  : 5 jours

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will...



J'ai coupé la fin du sysnopis : je trouve qu'il gâchait le livre. Je ne l'ai personnellement pas su et quand je l'ai lu ça a été un grand choc. Mais ce livre n'a pas été un coup de cœur. Je n'ai pas pleuré à la fin, qui m'a choquée, mais plus mise en colère qu'autre chose. Je ne l'ai pas encore accepté.
J'aurais bien aimé une autre fin.

On se retrouve tout d'abord avec Lou, que je n'ai au début pas du tout apprécié. Mais plus on en apprend sur elle, plus on l'aime et on s'identifie à cette pauvre Louisa. Elle est en couple avec un certain Patrick depuis 7 ans que je ne SUPPORTE PAS!

Le plus impressionnant avec ce personnage, c'est que malgré ses 26 ans, on a l'impression qu'elle en a 16. Ce n'est qu'à la fin du livre qu'elle ressemble vraiment à une femme épanouie de 26 ans. 

Ce roman m'a fait penser à la Belle et la Bête. C'est pour ça que je l'ai autant aimé.
Mais ça n'aurait pas été le cas si Will n'avait pas été là. Je suis complètement tombé sous son charme.

Bon, je vous avoue, j'ai pleuré. Mais parce que je crois bien que c'était le seul vrai moment heureux du livre (anniversaire de Lou pour ceux qui l'ont lus). J'étais tellement heureuse que j'avais envie de sauter partout.
L'évolution de la relation entre les personnages est sublime. Elle est lente mais douce. J'ai été un peu triste de les quitter, parce que cette relation calme est apaisante. 

Même si ce livre n'a pas été un coup de cœur, il nous apprend quand même quelque chose: Vous voulez vivre ? Bougez vos fesses, les autres ne le feront pas à votre place.



Ce n'est qu'à la fin que le titre prend tout son sens.



Je n'ai pas encore vu le film. Dites-moi en commentaire si vous voulez que je compare le film au livre.

Je ne lirai pas le deuxième tome, ceux qui ont lus le livre comprendre pourquoi.