Les Fleurs Du Mal - Charles Baudelaire




Au début, j'ai trouvé cette lecture horrible.
Sans parler de sang et de cadavres, j'avais l'impression d’atterrir sur un champ de bataille, jusqu'à ce que j'arrive à la fin du "prologue" (intitulé : "au lecteur"). Depuis le début, Baudelaire ne décrivait qu'une chose... Je vous laisse découvrir^^

Petit à petit, on décèle des petits détails heureux dans la plume de Baudelaire, cette fameuse plume. J'adore la plume de Baudelaire pour une chose : quand je la lis, je ne comprends pas forcément chacun des mots séparément. Mais quand à la fin ils sont assemblés, on trouve une véritable histoire. C'est comme la vie d'une personne, ou son identité.

Hors Baudelaire décrit la vie du Poëte, faite d'horreur mais parsemé de bonheur (oui je fais des rimes, en même temps je viens de lire de la poésie...)
"Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils ;"
Ce que j'ai préféré dans ce livre, ce sont les allusions à la mer. Il la décrit tellement bien et nous fait ressentir le calme que l'on éprouve quand on se tient devant :
"Au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs"

Au long de son oeuvre, Baudelaire décrit la mort et la rend moins affreuse, on l'attend dorénavant avec calme, puisque c'est une chose normale.
Ce livre tout aussi classique qu'il est addictif. On ne lâche plus, nos doigts tournent les pages à une vitesse effarante et on le termine trop promptement.

Ce livre est un drôle d'échappatoire qui, même si je ne comprends pas tout, me permet de me calmer et de me déstresser. C'est comme un remède de grand-mère vraiment efficace.


Related Articles

2 commentaires:

  1. Il est un de mes poètes préférés et j'adore la poésie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, le problème c'est que dès que je lis de la poésie, je fais des rimes dans toutes mes phrases;)

      Supprimer