Là Où Naissent Les Nuages (Nouveau type de chronique) !


Salut les chatons ! Je voulais vous présenter un nouveau style de chronique où vous me suivez dans ma lecture. Ça me demande pas mal de temps donc si ça ne vous plaît pas j'arrête<3 Donnez-moi vos avis en com !



"C'est très beau, très sauvage. On dit que c'est là-bas que
naissent les nuages"


P.5 : J'adore. La plume, les personnages, tout. La plupart des phrases sont des rimes qui résonnent à vos oreilles comme la pluie qui tombent.

P.11 : Je connais un peu mieux Amélia et peux maintenant créer un tableau pour savoir si je m'identifie à elle :



Résultats : Oui : 4
                  Non : 6 (4 sans le Nota Bene)
= Je ne m'identifie pas vraiment à Amélia Atkins

P. 13 : J'ai vraiment du mal avec Amélia puisque son principal problème est qu'elle ne s'aime pas telle qu'elle est.


P.14 : Je ne sais pas encore grand chose sur le père d'Amélia, à part que je n' aime pas les chirurgiens, mais je l'imagine comme un mec d'environ 35 ans, très beau et qui tient à sa fille comme à la prunelle de ses yeux (ça n'a aucun rapport avec le fait que je viens de lire Jane Eyre, Non......).

P.35 : C'est une simple lecture avec beaucoup de longueurs et qui n'est pas addictive.
P.36 : "J'avais horreur de dormir toute seule, avec tous ces violeurs qui étaient capables de grimper aux fenêtres comme des araignées velues".
Je lis ça avant de dormir... (je déteste les araignées^^).


P.83 : J'avance trop lentement, je devrais déjà avoir fini le livre. Le vocabulaire est pauvre et les descriptions ne sont pas touchantes. Je n'attache pas à ce livre, j'irais voir d'autre chroniques, pour savoir si ça va s’améliorer, sinon j'abandonne.
P.83, 5 min. plus tard : D'après une chronique, l'histoire ne devient intéressante qu'à partir du chap.7. Mais j'en suis au 9e...

P.93 : J'ai enfin trouvé du suspens.

P.101: Je ne sais pas ce qui a changé. Comme ça, tout d'un coup : je dévore le livre.


Je n'ai pas lu le 4e jour.

P.116 : Amélia dit toujours "avec le recul". Elle nous raconte une histoire qu'elle a déjà vécue, une histoire avec un secret. Un secret qu'elle ne nous dévoile pas.

P.136 : Horrible. Juste Horrible.

P.148 : Magnifique. Juste Magnifique.


NOTE :