L'écume des jours - Boris Vian

Au début, j'ai su que cette histoire serait un coup de coeur. 

Boris Vian - L'écume des jours

Au milieu j'ai su que ça serait une déception et j'ai presque abandonné.

Et puis cet arrivé. Et tout c'est enchaîné. Les événements se sont succédés et mes larmes ont coulés. Mes doigts filaient sur les dernières pages, je voulais arrêter et oublier mais en même temps je croyais en un épilogue, une fin qui m'affirmerait que ceci n'était qu'un rêve, que ça n'existait pas...
Mais ce n'est pas le cas. L'auteur rend les personnages plus attachants que jamais, ils se logent dans votre coeur, créent leurs vie, ressentent toutes les émotions et vous les transmettent. Puis Vian prend son "arrache-coeur" (outil inventé par l'auteur, sert à arracher les coeurs) .
Il nous arrache notre coeur, l'écrase, et nous aide à le reconstruire.
On y croit, on sait que ça va marcher.
Mais c'est encore un mensonge. Il nous arrache le coeur encore une fois. Mais cette fois-ci, au lieu de simplement nous le rendre, il le déchire et en prend un morceau. Quand il nous le rend, on a alors ce vide à combler. On cherche au fond des pages, chaque mot, on observe chaque métaphore...

Boris Vian nous rassure avant de nous mettre un coup de poing dans la face.



Un livre a lire absolument qui nous apprend que les passions extrêmes sont dangereuses. On ne doit pas critiquer ce que l'on connaît pas, parce que quand on se retrouve dans la même situation, on se rend compte que ce n'est jamais aussi simple que ce que l'on croit.
J'adore cet auteur... et le déteste en même temps. J'adore sa plume et sa façon de décrire le monde. Il voit le monde en métaphore. Les objets sont vivants et les souris les êtres les plus courageux du monde.
L'histoire en elle-même m'a d'abord sincèrement énervé. Tout ce passe bien et ça en devient énervant, on y croit plus. Et puis ça arrive. Alors on regrette de ne pas avoir plus profité de ces beaux moments.

J'ai reposé ce livre et l'ai éloigné de moi : il m'inspirait en même temps du dégoût, de la haine, de la joie, de la peur, de l'horreur et un profond respect.

Une lecture apaisante, heureuse, débordant de joie et en même temps horrible et terrifiante.